18/05/2006

CHEMINEMENT

La recherche du bonheur

On se persuade souvent soi-même que la vie sera meilleure après s' être marié, après avoir eu un enfant et, ensuite, après en avoir eu un  autre.
Plus tard, on se sent frustré, parce que nos enfants ne sont pas encore assez grands et on pense que l' on sera mieux quand ils le seront.
 
On est alors convaincu que l' on sera plus heureux quand ils auront passé cette étape.
On se dit que notre vie sera complète quand les choses iront mieux pour notre conjoint, quand on possédera une plus belle voiture ou une plus grande maison, quand on pourra aller en vacances,
quand on sera à la retraite.
La vérité est qu'il n'y a pas de meilleur moment pour être heureux,
que le moment présent.
Si ce  n'est pas maintenant, quand serait-ce ?
La vie sera toujours pleine de défis à atteindre et de projets à terminer.
Il est préférable de l'admettre et de décider d' être heureux
maintenant qu'il est encore temps.

Pendant longtemps, j'ai pensé que ma vie allait enfin commencer.
La vraie vie !
Mais il y avait toujours un obstacle sur le chemin, un problème qu' il fallait résoudre en premier, un thème non terminé, un temps à passer, une dette à payer.

Et alors, là, la vie allait commencer !
Jusqu' à ce que je me rende compte que ces obstacles
étaient justement ma vie.

Cette perspective m' a aidé à comprendre qu' il n' y a pas un chemin qui mène au bonheur.

Le bonheur est le chemin. Ainsi, passe chaque moment que nous avons et, plus encore, quand on partage ce moment avec quelqu' un de spécial, suffisamment spécial pour partager notre temps,
et que l' on se rappelle que le temps n'attend pas.

Alors, il faut arrêter d' attendre de terminer ses études,
d' augmenter son salaire, de se marier, d' avoir des enfants,
que ses enfants partent de la maison ou simplement, le vendredi soir, le dimanche matin, le printemps, l' été, l' automne ou l' hiver, pour décider qu'il n' y a pas de meilleur moment que maintenant pour être heureux.

         LE BONHEUR EST UNE TRAJECTOIRE ET NON PAS UNE DESTINATION

Il n' en faut pas beaucoup pour être heureux.
Il suffit juste d' apprécier chaque petit moment
et de le sacrer comme l' un des meilleurs moments de sa vie.

23:25 Écrit par Linda dans MON CANCER | Lien permanent | Commentaires (2) |  Facebook |

Commentaires

Ah !!!! quelle vérité ... Bonjour Linda,
Si beaucoup d'autres personnes pouvaient penser de même sans être obligés de passer par des épreuves médicales pour s'en rendre compte.
Comme toi, je suis une des "victimes" de l'ami Hodgkin (en rémission maintenant).
D'autres épreuves jalonnent maintenant ma vie mais ma doctrine principale est toujours : "Elle est pas belle la vie ?"
A bientôt j'espère...
Amicalement.

Écrit par : Durbuysienne | 21/05/2006

Optique de vie Coucou Linda,
Je viens de découvrir ton blog avec une grande émotion. Comme je te l'ai dit un soir, tu es un sacré bout de femme. Tu sais, j'ai parfois tendance à me lamenter sur mon sort et quand je rencontre des gens comme toi, ça me fait du bien car je retombe un peu les pieds sur terre.
Mais il est vrai que les difficultés que j'ai rencontrées dans ma vie m'ont apporté une autre philosophie. Et comme le chante JJ Goldman : prenons les bonheurs comme des grains de raisins... des petits bouts des petits riens. (un pot de fleur , un canard, une table où se retrouver ...)
Merci pour ton accueil dans notre cour des miracles, je crois que j'ai trouvé mon petit paradis
Bisous

Écrit par : Laurence | 16/06/2006

Les commentaires sont fermés.