29/05/2006

RETOUR EN ARRIERE

Bonsoir,

Comme souvent, je passe sur mes blogs favoris, arrive le tour de http://docteur.boosterblog.com, je clique et un nouvel article apparait: les TOC, troubles obsessionnels compulsifs.

je lis l'article............et me voilà replongée dans le passé, pas si lointain que ça, une des périodes de ma vie la plus triste. Je pleure, pourquoi ? car c'est mon fils qui a souffert de ce trouble.......

 

Nous sommes en janvier 2004, les enfants ne veulent plus de la garde alternée (une semaine chez Papa, une semaine chez Maman), ils veulent rester chez moi.....Je ne me rends pas compte que l'ainé va mal, et moi j'essaie de les persuader que la garde alternée est la meilleure solution pour tout le monde aussi bien pour le côté relationnel avec leur Papa et aussi pour le côté matériel au niveau boulot.

Mais rien à faire, l'ainé ne veut plus rien savoir, il ne veut plus aller chez son Papa, j'essaie d'expliquer à mon ex mari qu'il y a un problème mais lui non plus ne veut rien entendre, je décide donc d'entamer la procédure au tribunal, je savais que ce serait difficile mais jamais je n'aurais pensé que cela allait se passer si mal. Mon ex mari essaye de récupérer l'affaire et c'est à ce moment là que mon fils qui était mal, va commencer à développer des comportements bizarres à mes yeux.

Je le surveille en toute discrétion et je m'aperçois :

qu'il se lave les mains sans cesse.

qu'il ouvre les portes non plus avec ses mains mais avec ses coudes.

qu'il met automatiquement son essuie de bain au lavage après l'avoir utilisé une fois.

qu'il passe de l'eau sur son oreiller avant de dormir

Inquiétée, je fais des recherches sur le net afin d'en savoir plus et c'est comme ça que je découvre ce que sont les TOC, jamais auparavant, je n'en avais entendu parler.Cela parle d'anxiété, de stress, de mal être,......je panique, je dois agir, et comme un 6ième sens, je sais d'où vient le problème.....les conflits avec son Papa et toutes ces convocations au tribunal.

Un soir, dans la salle de bain, alors qu'il est seul, je l'entends se disputer......mais c'est bizarre ça, il est seul.

Il sort de la salle de bain, je l'appelle....Arnaud s'il te plait, assieds toi, nous devons parler.

Avec qui tu discutes dans la salle de bain? C'est la petite voix, elle me dit plein de choses méchantes et elle m'ennuie. Je l'apaise mais je ne sais pas comment l'aider, mon fils est mal, dès lors je vais très mal, je culpabilise style:

et si, j'avais réagi plutôt à sa demande de ne plus aller chez son Papa?

et si, je n'avais pas quitté mon mari, mon fils ne serait pas malade

et si, et si,.......

Le lendemain, médecin, j'explique les symptomes, il confirme ce sont bien des tocs, traitement psychologue.

De suite, je prends rendez vous et Arnaud suit toutes les semaines ses séances avec le psy.Au bout d'un certain temps, les rituels sont moins importants mais la petite voix l'ennuie toujours.

Un soir, il veut me parler, il me dit que la petite voix lui dit qu'il doit se jeter par la fenêtre comme ça il sera tranquille. 

C'en est trop pour moi, je suis désespérée, mon fils suicidaire à cause d'une voix, à cause des conflits avec son Papa, je ne peux le supporter. Je prends rendez vous avec un neuro psychiatre, il prescrit un médicament, il veut parler au Papa d'Arnaud. Donc pendant des mois Arnaud voit son neuro psychiatre et son psychologue et prend son médicament. Le juge décide que les enfants verront leur Papa dans un centre pendant quelques temps, et j'obtiens la garde principale.

Au fil des mois, les symptômes ont quasi disparu, on a pu arrêter le médicament.

Tout est revenu clair dans sa tête, il n'y avait plus de stress ni anxiété. En 2005, il se dit prêt à retourner un WE sur deux chez son Papa, cela me déstabilise car je pense aussitôt ...."et si ça recommence", mais je dois dire que tout s'est bien passé, et se passe très bien maintenant.

Comment vous expliquer ce que j'ai ressenti durant cette année 2004, je ne dormais quasi plus, j'avais peur pour mon fils, si j'aurai pu prendre son mal afin que lui soit bien, j'ai pleuré en silence quasi toute l'année 2004 et puis cette culpabilité qui me collait à la peau. Depuis ces événements, je prends un anti dépresseur, moi qui n'avait jamais pris de calmant.....j'étais lasse des bagarres juridiques mais je ne le montrais pas, j'étais fatiguée de le rassurer mais je ne me plaignais pas et je l'ai rassuré et soigné.Avec sérénité, maintenant, je peux dire:

Mes enfants, votre Papa est quelqu'un de bien, il a juste fait quelques erreurs 

Le principal, aujourd'hui est que tout aille bien pour vous et votre relation avec Papa.

************

MAI 2005, pas de bol, on m'annonce mon cancer et là encore ce n'est pas pour moi que je me tracasse mais pour mes enfants, je veux à tout prix que leur vie soit le plus agréable possible et tant que je serais là, elle le sera.(voir archive du 11/04/2006)

 

Je devais sortir ce texte de mes tripes, surtout qu'il m'est remonté à la surface grâce à http://docteur.boosterblog.com, merci à toi, je me sens mieux.

 

Bonne nuit

00:07 Écrit par Linda | Lien permanent | Commentaires (3) |  Facebook |

Commentaires

Et c'est bien ... ... de sortir le contenu du fond de tes tripes.
A force de tout garder, il paraît qu'on peut même se "provoquer" des maladies !!!???
Perso, je n'y crois pas trop mais on n'arrête pas de me dire que toute maladie à son origine.
Du coup, j'essaie aussi de changer mon idée de tout garder, de ne rien laisser transparaître.
Je fais MA thérapie personnelle.
A toi de faire la tienne et de sortir ce que tu as sur la patate au moment où tu as quelque chose sur la patate et non pas attendre et laisser mijoter.
Bien souvent plus facile à dire qu'à faire et en plus, ce ne sont pas les conseilleurs qui sont les payeurs !!!
A bientôt...

Écrit par : Durbuysienne | 29/05/2006

stp donne moi ton adress de blog que je te mette dans mes favoris si tu veux bien bien sur. a+

Écrit par : christelle | 30/05/2006

Bonjour,
Journaliste pour un documentaire, je recherche des familles recomposées qui souhaitent témoigner de leur quotidien (emménagement tous ensemble, premier bébé ensemble, vos bons et plus difficiles moments passés ensemble..)
Si vous êtes intéressés ou si vous connaissez personnes qui peuvent l’être, contactez moi au 01 44 25 02 16 (je vous rapelerais pour prendre la commnication en charge) ou sur solene.choplain@yahoo.fr
A très vite, Solène.
PS: Si ce message vous a importuné, veuillez m'en excuser

Écrit par : solene | 13/02/2007

Les commentaires sont fermés.