10/09/2006

REAPPRENDRE A VIVRE NORMALEMENT....

Eh bien, ce n'est pas si évident que ça. Je ne sais comment cela se ou s'est passé pour d'autres malades mais pour moi je n'arrive plus à trouver mon rythme d'autrefois.

Je vais au ralenti pour tout, même mon cerveau s'est mis au ralenti.

J'ai aussi très difficile de sortir de chez moi, et pourtant l'envie est là mais j'ai cette impression d'errer vers rien.

Le regard des autres me fait peur, c'est psychologique je le sais mais j'ai

le sentiment quand on me regarde que la personne sent ma maladie.

Si je pouvais tirer un trait sur tout ça........

Mais je fais des efforts, je m'oblige à sortir de temps en temps.

Je me dis que reprendre mon boulot me ferait mentalement du bien, mais je dois rester réaliste jamais je ne tiendrai le coup, je dors encore des 4 à 5 heures dans l'après midi. C'est encore trop tôt, je pense. Mais ça, c'est mon oncologue qui verra, mon prochain bilan est en novembre. Attendons et voyons, en fait c'est ce que je fais depuis mai 2005. Je me dis aussi que le fait de reprendre une voiture me permettrait de faire plus de choses, de sortir un peu plus mes enfants.

Je réfléchis beaucoup en ce moment à tous les détails qui pourraient me rendre une vie plus active afin de ne plus rester cloisonnée chez moi avec mon meilleur ami canapé.

Bisous à vous tous chers lecteurs

13:52 Écrit par Linda dans MON CANCER | Lien permanent | Commentaires (2) |  Facebook |

Commentaires

Coucou Linda Tu sais, ma fille qui a eu la même maladie que toi (dernière chimio fin octobre 2005) a repris le travail voici 3 semaines, la première semaine a été difficile, elle était très fatiguée, mais maintenant elle reprend le rytme et elle est contente de retrouver une vie "normale", elle refait un peu de sport (piscine, vélo) bien-sûr elle est un peu plus jeune (28) mais je pense que tu ne dois pas te sousestimer, le tout est de faire le premier pas et tu verras, une fois que le moral va, tout va. Je pense qu'à force de rester chez toi, tu t'enfonces et tu souffres aussi d'ennui ce qui alimente ta fatigue. Surtout ne t'occupes pas du regard des autres, tu es une fille super, il n'y a qu'à lire ton blog pour s'en rendre compte. Vas-y Linda profites de la vie, toi qui sait si bien sa valeur. Je t'embrasse.

Écrit par : Laure | 10/09/2006

Ah !!! Je suis contente de pouvoir te lire à nouveau.
Il est vrai que je venais presque chaque jour et la question se reposait sans cesse : "Qu'a-t-elle ???".
Pour ton boulot, si tu as le psychologique, le mental qui te le permet, pourquoi ne pas envisager de reprendre en mi-temps médical.
Il te suffit de demander un rendez-vous avec le médecin de la mutuelle pour avoir l'accord, de proposer la chose à ton employeur (lequel ne devrait certainement pas être négatif) et cela te permettrait de travailler tout en te reposant l'après-midi.
Pour ma part, je viens aussi de reprendre après 3 mois d'incapacité.
Je travaille tous les jours mais uniquement la matinée.
Quand je rentre, j'épuise le divan pour une sieste réparatrice d'une à deux heures pour me permettre ensuite de préparer mon souper et m'occuper de ma maison.
C'est une chouette solution car le besoin de se sentir à nouveau utile à autre chose qu'à faire la popotte et le nettoyage devient, à certains moments, omni-présent dans notre esprit.
Allez, courage chère Linda.
Je repasserai régulièrement maintenant que je peux à nouveau te lire.
Amicalement.

Écrit par : Durbuysienne | 17/09/2006

Les commentaires sont fermés.