11/03/2007

JE SUIS UNE IDEALISTE....

Je me souviens d'un réveillon de Noël, je devais être âgée de 6 ou 7ans, tout était prêt à la maison, on attendait les invités.Quand on est gosse et que Noël approche, on est excité, cette ambiance qui règne dans la maison c'est féérique. Ce jour là, j'ai vu le film "La petite fille aux allumettes" tiré du conte d'Andersen. Ce film m'a tellement marqué que presque 40 ans après, il m'arrive de relire ce conte, malheureusement je cherche après le film mais en vain....je ne le trouve pas. Qui sait peut être que ce film a influencé ma personnalité? Suis je née idéaliste ou le suis je devenue?

A choisir, j'aurais préféré être une opportuniste ou une égoïste...

Pourquoi?

Pour moins souffrir tout simplement...... 

Toujours se poser des questions.....c'est fatiguant, c'est minant.

Poser des actes et s'apercevoir que rien ne change, rien ne s'améliore ce qui m'amène trop de déceptions.

Je pense rarement à moi mais souvent aux autres........

C'est que ma vie doit se dérouler comme telle.

J'ai trouvé la définition de l'idéaliste sur le site http://www.hpcoaching.be, je m' y suis reconnue tout de suite.

Définition:
Là où d'autres voient ce qui est, l'idéaliste voit ce qui pourrait être, devrait être et s'efforce de faire correspondre la réalité à son idéal. En cela, c'est une attitude positive.

Mais lorsque l'idéaliste constate que sa vision du monde n'est pas partagée, que le monde est plein d'absurdités, d'inégalités ou d'hypocrisie, la déception est parfois grande. Désabusé, parfois cynique, perçu comme trop sensible, trop sérieux, pessimiste, voire déprimé, il a perdu des jobs parce qu'il était plus soucieux d'équité que de profit.

 

Citations:

 

Il faut que la voix des hommes sans voix empêche les puissants de dormir.

Abbé Pierre

 

Les hommes politiques ne connaissent la misère que par les statistiques. On ne pleure pas devant les chiffres

Abbé Pierre

17:38 Écrit par Linda | Lien permanent | Commentaires (2) |  Facebook |

Commentaires

Coucou Linda Je me souviens aussi de "la petite fille aux allumettes", j'avais le livre quand j'étais petite et je trouvais ça très triste, par contre je n'ai jamais vu le film, je ne savais même pas qu'il en existait un. Je trouve bien d'être idéaliste, même si à mons sens dans notre monde actuel, l'idéal n'est plus vraiment de mode, hélas.

Écrit par : Laure | 11/03/2007

Petit coucou ... à toi Linda suite à ton passage chez moi.
La raison est toute simple : après 18 ans, mon mari est parti vivre avec une maîtresse.
La nouvelle ne fût pas facile à encaisser mais je me reconstruis petit à petit et ai besoin d'autre chose maintenant.
Je te fais de gros bisous.
Amicalement.

Écrit par : Durbuysienne | 15/03/2007

Les commentaires sont fermés.